« J’ai l’impression de parler dans un trou noir « 

À l’ère du virtuel, les présentations ne se déroulent plus tout à fait de la même manière – c’est le moins que l’on puisse dire. Elles sont devenues quelque peu inconfortables. Au pire, vous parlez à un public que vous ne pouvez pas voir ou entendre. Du reste, il vous est difficile d’évaluer la réaction de votre public, contrairement à une présentation physique. Pourtant, la présentation en ligne devrait rester une pratique populaire dans un avenir proche, dans les écoles comme dans les entreprises. Comment tirer le meilleur parti d’une présentation virtuelle ? Ces 4 conseils vous aideront à améliorer cette expérience.

Avant que le coronavirus ne nous condamne tous à un confinement sans fin, nous pouvions observer la réaction du public lors d’une présentation. En interprétant le langage corporel, nous pouvions vérifier si le message était bien passé, et adapter notre communication en fonction des signaux reçus. Cette boucle de rétroaction, qui est un élément essentiel de toute forme de communication, disparaît presque intégralement dans une présentation virtuelle.

Les participants éteignent souvent leur caméra ou leur micro, vous empêchant ainsi d’évaluer leur réaction. « J’ai l’impression de parler dans un trou noir », confie un PDG dans les pages de la Harvard Business Review. Parfois, il nous semble en effet que personne n’écoute. On se met alors à parler comme si personne ne nous écoutait, ce qui aggrave encore les choses. On débite son texte d’une voix monotone avec la volonté d’en finir au plus vite avec la présentation. Et le public ? Il réagit en conséquence. Moins vous semblez engagé, plus il est difficile pour votre public de vous suivre.

4 conseils pour garder l’intérêt de votre public en ligne

Comment briser ce cercle vicieux ? La réponse se trouve dans la boucle de rétroaction que l’on observe lors d’une présentation physique. Pendant un webinaire ou un cours en ligne, il est important de stimuler au maximum cette même interaction. Heureusement, les outils et plateformes de vidéoconférence offrent désormais des moyens efficaces d’y parvenir. Et même si une présentation virtuelle ne sera jamais identique à une interaction en personne, il est possible de créer une communication efficace qui vous aidera à vous sentir plus proche de votre public.

Demandez à vos auditeurs d’allumer leur caméra.

La meilleure façon de vérifier si le message est bien passé lors d’une présentation virtuelle est d’en avoir la preuve concrète. Demandez à vos auditeurs d’allumer leur caméra : cette simple astuce favorisera l’engagement, tant du côté de l’orateur que de son public. Avec une caméra pointée sur eux, vos auditeurs seront moins enclins à s’éloigner. Du reste, en tant que présentateur, vous serez plus à même d’évaluer leur réaction et d’adapter votre façon de parler en conséquence.

Utilisez le chat.

Le chat est un bon moyen d’encourager la participation de votre public, surtout au début de la présentation. Remplacez le sempiternel « Tout le monde m’entend ? » par une petite question au public en guise d’introduction. Par exemple : demandez à votre public ce qu’il attend de la présentation, et réagissez à certaines réponses du chat. De cette façon, vous créerez un lien immédiat avec votre public.

De nombreux outils de vidéoconférence proposent désormais une fonction « main levée ». Elle peut également renforcer les interactions avec votre public. Au début de la présentation, indiquez à vos auditeurs que vous poserez des questions et prévoyez une séance de questions-réponses. Préparez à l’avance un certain nombre de moments de contact qui maintiendront l’intérêt de votre public.

Si une discussion par chat ou une interaction avec les participants n’est pas envisageable, veillez à adapter votre façon de parler. Parlez comme si vous meniez une conversation normale. Posez des questions rhétoriques et rebondissez sur les réflexions du public. Par exemple, lorsque vous présentez un nouveau sujet X, vous pouvez commencer par : « Certains d’entre vous ont sans doute déjà entendu parler de X. » Ou encore : « Êtes-vous prêts à apprendre quelque chose de nouveau ? » Cela permet de garder l’attention du public, même s’il n’a pas la possibilité de répondre par chat.

Les bons outils pour les présentations virtuelles

Les présentations virtuelles sont parfois pénibles. Lors d’un webinaire ou d’un cours en ligne, l’orateur oublie parfois qu’il a un public. L’absence de réaction de vos auditeurs, l’impossibilité de vous fier à leur langage corporel et l’absence de contact visuel peuvent vous donner l’impression de parler à un mur. Néanmoins, ces quatre conseils vous aideront à reproduire les codes d’une conversation interactive.